Partager |

José Maria Heredia

Descendant des Conquistadors, José Maria de Heredia (1842-1905) est né à Cuba, d'un père cubain et d'une mère normande, famille de planteurs aisée et cultivée. Il est élevé dans le goût de la littérature française, il étudia à La Havane puis à Paris, développant une culture historique et un goût de l'érudition qui marqueront toute son œuvre, il sera d'ailleurs conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal.

 

En 1861, il s'installe définitivement en France et commençe à composer des poèmes influencés par la toute récente école parnassienne. Il publie ses premières oeuvres dans diverses revues auxquelles il collabore, dont le Parnasse contemporain de Leconte de Lisle. Il ne réunira ses poésies que fort tard en un volume : Les Trophées (1893), ayant pour thèmes l'histoire, les légendes, la nature et le rêve. Ce recueil fut couronné par l'Académie Française (à laquelle il est élu en 1894).

 

Les Heredia fréquentent beaucoup les salons littéraires et artistiques, leur trois filles Hélène, Marie et Louise ont bientôt chacune leur cour. Marie, l'ainée et la plus connue, car poète et romancière, est mariée à Henri De Régnier en 1896 et maîtresse de plusieurs amants, dont Pierre Louÿs (qui finalement se marie avec Louise, la plus jeune des soeurs).

Ses textes

La messe noire