Partager |

Jean-Loup Brochet

Né en 1948, Jean-Loup Brochet se présente ainsi : "Après avoir écrit mes premiers poèmes à l'âge de 7 ans et publié pour la première fois à 13, je n'ai commencé à écrire en vers dits "libres" qu'aux alentours de 19-20 ans ; dits libres parce que de bons (peut-on réellement écrire de la très bonne poésie ?) vers libres se doivent en fait d'être terriblement construits et que je crois qu'on ne peut pas vraiment s'y essayer sans être capable de canaliser ses émotions vers la création, c'est-à-dire le partage et l'accompagnement "de l'autre côté de la porte des images".

 

"À l'instar de Montaigne, j'ai la faiblesse de penser que l'expression de mon ego rejoint l'humanité toute entière. Même si beaucoup de mes poèmes chantent l'amour et la femme, tous ne sont donc pas érotiques et les centaines de poèmes publiés (et les centaines qui dorment au grenier) abordent à peu près tous les aspects de la grande recherche de l'Homme."

 

On trouvera ici quelques poèmes de jeunesse, extraits des recueils Les Poètes sont Morts (1969) et Poèmes à gueuler dans la rue (1975), mais surtout des textes plus récents, extraits des recueils Haïku Coquins (2015) et Mélanges (2017).


Ses textes

Au bout du silence
Chantal

Je n'ai plus vingt ans
Je pénétrerai
Mignonne
Partie
Surtout taisez-vous
Ton bel abricot
Tout au long du boulevard
Trente et Quatrième Moment
Triolisme
Vite fait